Bonjour, je ne vois pas cité dans votre ouvrage des expériences comme celle de la scop Syndex qui expérimente depuis sa création en 1971 la démocratie participative qui consiste à élire à différents niveaux des responsables ou des chargés de différents domaines de compétences avec des mandats tournants et limités dans le temps . C’est un fonctionnement complexe , chronophage et assez coûteux ( mais l’absence d’actionnaires rend l’exercice plus facile) qui n’exclue pas une certaine violence organisationnelle en raison de régulations parfois insuffisantes mais qui donne une autonomie très importante aux salariés ( consultants) pour l’essentiel et une très grande liberté d’organisation et d’expression .